blog

DRÔLE DE PÂQUES…

C’est vrai que cette année est un peu particulière pour nous et pour beaucoup !

Hello les copines !

Comment allez vous en ce beau weekend prolongé ? J’ai même l’impression que ce weekend n’en fini pas de se prolonger cette année. C’est même un peu spécial, d’habitude, pour Pâques toute la famille se rejoint chez mes parents à la campagne. Tout le monde est là… mes soeurs et leurs enfants.

Mes filles étaient les premières petites filles de mes parents, et elles ont eu beaucoup de chance car très rapidement mes neveux et nièces ont vu le jour et la famille c’est ainsi agrandie avec des petits enfants très proches que ce soit en âge ou en complicité !

Mais cette année c’est différent, c’est chacun chez soi, chacun dans ses pénates… Bien sûr j’ai fait un bon repas de Pâques le dimanche midi (sans agneau car je n’en mange pas) mais il avait vraiment un goût amer, celui de la solitude, des souvenirs de ces belles fêtes de famille, de ces grandes tablées… de ces repas qui n’en finissent pas…

J’ai bien essayé de cuisiner mais vous l’apprendrez par la suite, enfin autant vous le dévoiler maintenant, je suis une piètre cuisinière !

En entrée je souhaitais du foie gras (je rassure tout le monde ce n’est pas moi qui le fait ! -quoi que parfois je me dis que je devrais m’y mettre tant les M____S qu’ils nous vendent pour tel n’ont de foie gras que le nom !)

En plat j’ai trouvé des tournedos qui avaient l’air appétissants, je suis très exigeante avec la qualité du boeuf, il faut qu’elle soit d’une tendreté absolue… Nous ne mangeons que très peu de viande, mais quand cela arrive, je tiens à me régaler. Certains disent que nous sommes flexitariennes. Je n’aime pas entrer dans des cases.

Ma fille A et moi avons été végétariennes, puis nous nous sommes remises à la viande, et au poisson, mais pas quotidiennement. Juste quand nous en avons envie, sans afficher d’étiquette par rapport à notre façon de consommer, juste le plaisir de la bonne table et des bons produits.

Alors revenons à nos moutons, ou plutôt à notre pièce de boeuf parce que vous l’aurez remarqué j’ai tendance à m’égarer de ma ligne droite quand je raconte quelque chose et parfois j’en perds mon latin, ou mes idées !

J’avais donc choisi d’accompagner mon tournedos de petites pommes de terre sautées et d’une salade verte. Et en les faisant cuire à la poêle avec un beau morceau de beurre, je me suis souvenue d’une recette très simple de sauce au poivre que je faisais dans ma jeunesse quand je n’avais pas de problème de poids et qui accompagnerait à merveille mon plat de résistance.

Je vous raconte, ça va très très vite… Les tournedos sont cuits avec du beurre comme vous aimez (saignants pour nous) vous les retirez de la poêle et les laissez sous cloche pour qu’ils restent chaud. Vous déglacez au vin rouge, j’ai utilisé un Madiran que j’avais ouvert pour un apéro, puis vous baissez le feu et vous ajoutez de la crème fraîche. C’est très simple il ne vous reste qu’à poivrer (c’est une sauce au poivre) et à napper vos tournedos que vous aurez dressé dans les assiettes. Certains parfairont même cette recette en flambant préalablement les tournedos au Cognac.

Voili voilou, c’est simple et délicieux, parfois même ça épate vos invités, mais il ne faut pas être douze à table hein !!

Pas de plateau de fromages, juste une délicieuse Mimolette vieille, et en dessert un moelleux au chocolat fait maison, mais juste à tomber !

C’était la première fois que je le faisais, et c’était un vrai délice… je le recommencerai, c’est certain, mais pas tout de suite car nous en avons pour plusieurs jours avant de le terminer…

Ce repas pris en terrasse était un pur bonheur, bien que triste car nous n’étions que deux…

Et oui, il y a quelques jours ma fille A a pris la décision d’aller rejoindre son Amour et de poursuivre le confinement à Tours.Pendant ces trois premières semaines de confinement je la voyais dépérir… s’éteindre à petit feu… Elle si joyeuse, si créative, ne devenait que l’ombre de son ombre…

J’étais malheureuse de la voir ainsi car même si c’était il y a longtemps, j’ai moi aussi eu vingt ans, j’ai moi aussi été amoureuse… et si ma fille tient de sa mère, elle ne fait pas semblant…

Alors la décision bien que difficile fut prise, elle irait rejoindre son Amour pour le reste du confinement. Voilà pourquoi nous nous sentions seules avec sa soeur lors du weekend de Pâques… Mais c’était un mal nécessaire, je ne souhaite qu’une chose, voir mes filles heureuses… Pour autant nous n’allions pas nous laisser abattre !

Et quand tu es habituée à faire une chasse aux oeufs à dix, tu la trouve beaucoup moins drôle quand tu la fais à deux. Pour autant, je ne voulais pas déroger à cette tradition familiale et en milieu d’après midi j’appelais ma petite J qui était en train de travailler dans sa chambre. Lui intimant de descendre expressément je lui demandais de venir voir avec moi quelque chose de très bizarre dans le jardin.

Comme c’est la première fois que nous fêtons Pâques à la maison car nous ne sommes ici que depuis le début du mois de juillet, elle ne s’est pas du tout méfiée… et là je lui montre un magnifique FERRERO ROCHER dans la pelouse et lui dit que les cloches étaient passées et qu’il fallait retrouver les autres chocolats… ce qui a pimenté le jeu c’est que la météo a un peu pressé les recherches, car un orage s’annonçait en grondant au loin…

Des chocolats, il y en avait partout, dans la pelouse, dans le camélia, dans les rosiers, dans les azalées… Et que ce soient des FERRERO ROCHER ou des KINDER la motivation était belle et bien là. Et oui, on est gourmandes ou l’on ne l’est pas… ! Mais le butin a été trouvé avant l’arrivée de la pluie.

Alors chez vous aussi vous avez fait la chasse aux oeufs ? racontez moi !

Belle fin de journée les copines !

XO XO

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s