blog

DECONFINEMENT, UN GOÛT DE LIBERTE ?

Nous sommes aujourd’hui à quelques heures du déconfinement tant attendu… ou pas… Mais que signifie-t-il pour vous, pour moi ? Est il réellement synonyme de liberté ?

Aujourd’hui, la veille du jour tant attendu pour certains, je ne sais plus que penser. Je m’étais bien habituée à ce petit rythme plutôt sympathique où l’on prend du temps pour soi, et pour ceux qui nous sont chers.

Pour moi, prendre soin n’est pas forcément préparer de bons petits plats ou laver et repasser les chemises, nous sommes d’accord. Pour moi prendre soin c’est renouer le contact avec des personnes avec qui nous ne prenions pas suffisamment le temps de discuter, d’échanger.

Au début du confinement, j’ai appelé mes tantes. Elles vivent seules et il est vrai que je prenais des nouvelles, comme ça, de temps en temps, mais là je les ai appelé régulièrement, nous avons discuté, échangé des souvenirs, nos avis par rapport à certaines situations, nous avons pris le temps de rire, je dirai même que nous avons fait connaissance.

Ce fut également le cas avec certaines copines éloignées physiquement avec qui nous échangions quelques messages, avec la famille complètement éclatée géographiquement. Et pendant le confinement, nous nous sommes organisées des apéros en visio-conférence régulièrement. Nous avons pris le temps de recréer le lien.

Il y eu aussi tout ce temps passé dans mon petit jardin à regarder pousser les fleurs. Je pense qu’une nouvelle passion est en train de naître. Pour la première fois de ma vie j’ai eu le temps. Suffisamment de temps pour me poser, pour me donner envie de mettre les mains dans la terre. Pour réfléchir à quelle plant pousserai mieux dans quel coin, à quelle espèce associer à une autre…

Puis après avoir fait (assez rapidement je l’avoue) le tri des placards, et le ménage dans les papiers, je me suis remise à la lecture. Oui la lecture comme quand je pars en vacances et que j’emmène avec moi une pile de bouquins à dévorer sur la plage. Ce fût la même chose, j’ai fait fondre ma pile de bouquins en attente comme la neige fond au soleil.

Chemin faisant, en lisant j’ai eu envie d’écrire. Oui mais comment, sur quel support ? Depuis des années je me dis que je me lancerai bien dans l’écriture d’un livre, d’un roman, mais à ce jour, je n’ai pas encore retrouvé suffisamment confiance en moi.

Alors il y avait ce blog que j’avais commencé depuis peu. Il me tendais les bras. Et pourquoi pas ? Depuis quelques petites semaines, je vous avoue que je me prends bien au jeu, que j’y pense, je réfléchis aux sujets que je vais traiter, est ce qu’ils vont plaire ? Est ce que je vais être suivie ? Une seule chose pour le savoir, écrire, encore et encore, et peu importe le sujet. Celles et ceux qui me suivent le feront pour les bonnes raisons.

Même si je ne suis que très peu suivie (parce que je débute), je remarque que déjà certaines personnes se sont abonnées, et apprécient mes articles. Je les remercie tellement. Vous ne savez pas à quel point c’est encourageant !

…. Bref revenons à nous moutons, demain sonne l’heure du déconfinement, dans quelles conditions ? Je ne sais pas si je peux faire confiance ni à qui. Encore très inquiète de cette France qui ne se réveille que doucement. Pour moi c’est un peu comme un état cotonneux, hypnotique dont on a du mal à sortir parce qu’on s’y sentait bien.

Qu’est ce qui se passe ? Pourquoi je réagis ainsi, moi qui ai toujours prôné les libertés, et aujourd’hui qu’on nous la redonne c’est un peu comme si je n’en voulais pas. Comme si je vous la laissais.

En quelque sorte j’aimerai vous dire allez-y, testez, ressortez… et si tout se passe bien j’irai moi aussi. Un peu à l’instar de Cléopatre qui avait des goûteuses pour ses repas, J’aimerai avoir des goûteuses ou des goûteurs (je ne suis pas sexiste) pour tester à ma place ce déconfinement.

Pourquoi est ce que je pense ainsi ? Parce que j’ai peur …

Pourquoi ai-je peur ? Parce que je n’ai pas confiance…

Pourquoi n’ai-je pas confiance ???

En qui, ou en quoi n’ai-je pas confiance ???

Quelque soit l’état psychologique de chacun, les peurs, les interrogations, une chose est certaine, une page se tourne. Et avec cette page qui se tourne nous nous retrouverons à la croisée des chemins, avec nos certitudes et nos incertitudes.

Puis nous regarderons droit devant comme nous l’avons toujours fait, pour avancer, peut être vers une nouvelle vie, peut être vers des changements, mais peut être pas. Nous rencontrerons encore de nombreux « conseilleurs » avec leurs « il faut que » « faites ceci » ou « faites comme moi »…

Et comme le disait si bien Scarlett o Hara dans Autant en emporte le vent : « Demain est un autre jour ».

Je vous souhaites à toutes et à tous un bon déconfinement.

N’oubliez pas de prendre bien soin de vous.

XO XO

blog

LE TEMPS DU CONFINEMENT

Hello tout le monde !

Alors j’en étais où moi hier ? Avec tous ces bla bla j’espère que vous n’avez pas perdu le fil de mon histoire (et que moi non plus d’ailleurs) !

Alors nous en étions au dimanche du premier tour des élections, vous vous souvenez, on avaient encore le droit de sortir, mais pas trop !

Puis vint le fameux discours de notre président… et là ça commençait à craindre vraiment ! oui oui j’ai le droit de le dire, même de l’écrire…

Alors tous les magasins sauf ceux de première nécessité devaient fermer, ainsi que toutes les entreprises. Nous avions le droit de sortir mais avec une dérogation. Bref on nous incitait fortement à rester chez nous ! Et nous apprenions ce qu’est le confinement.

ENFIN !!!

Quand je pense à tous ces soignants, qui voyaient les choses se faire, qui voyaient l’incapacité de notre pays à se gérer face à cette crise sanitaire alors qu’eux sont en première ligne ! Je ne peux même pas imaginer leur colère, ni leur désarroi…

Puis peu à peu nous avons tous pris conscience, il a fallu s’habituer, à ne plus aller travailler, à vivre à nouveau en huis clos en famille, à ne plus sortir prendre un verre, à avoir d’autres occupations que faire du shopping !

Ici j’avoue que les premiers temps furent compliqués, car deux jeunes de vingt ans, oui les filles sont jumelles, et moi même, ça fait quand même trois gros caractères sous le même toit !

Au début il y avait le côté sympa d’un long weekend qui se prolonge;;; qui s’allonge… puis il y eut l’effet comme quand tu pars en vacances qu’il se met à pleuvoir, que tu n’as pas de télévision, que tu as terminé tous tes livres et que tu as fait le tour des jeux de société… Ba concrètement, tu t’emmerdes !

C’est un peu ce qui nous est arrivé… Oui oui, même à moi ! et quand tu t’ennuies et bien parfois tu es de mauvaise humeur, et ça explose ! Bon on va dire qu’ainsi les choses sont dite… C’est de cette façon que j’ai élevé mes filles, pour qu’elles me disent les choses, non pas que je sois leur confidente, je suis leur maman, mais qu’elles expriment ce qui ne va pas, que l’abcès soit crevé… On ne sait jamais dès fois que j’aurai pu les aider.

Vous savez moi je suis à fond braind storming et je penses que les idées des uns enrichissent les idées des autres… Ces autres qui ont du recul face à une situation…

Alors tout ça pour vous dire que nous nous sommes exprimées ! Et oui, c’est sorti ! Maladroitement parfois, mais jamais de paroles qui dépassaient la pensée, juste des mises au point -et ça fait du bien- je pense que ça nous à aidé à nous ré-apprivoiser.

En effet, quand j’analyse dans notre vie, même si nous sommes très proches, peut être fusionnelles, nous nous croisons. Comme beaucoup de familles et de couples, je sais bien. Alors nous avons appris à positiver ce moment de confinement, car nous savions que ça ne nous arriverait plus jamais d’être ensemble toutes les trois aussi longtemps, alors autant faire pour que ça se passe très très bien.

Puis les cours ont repris via internet alors petite J c’est remise à ses cours de droit, et ma belle A à du reprendre ses cours de l’école hôtelière.

D’ailleurs avec l’école hôtelière elle a eu un sacré problème, elle devait faire un stage de 4 mois dans un très bel établissement à Bruxelles, autant vous dire que le stage a été annulé. Bon il a été également annulé pour les élèves qui avaient un stage en France. Mais comme le stage valide la première année de BTS, si tu ne le fais pas, ton année n’est pas validée, et si ta première année n’est pas validée, tu ne passes pas en seconde année. Et là ma fille de me dire

« si je ne passe pas en seconde année, je préfère te prévenir que j’arrête mes études ! »

Et elle en est capable… Mais je n’ai pas pris ça pour un problème… je n’y peux rien, pour le moment, personne ne sait quand cessera le déconfinement. Alors j’ai lâché prise… j’ai appris à faire ça quand j’ai conscience que je suis impuissante et que je ne peux rien faire pour changer la situation. Et là c’est le cas, pour le moment je ne peux rien faire, no moi, ni personne d’ailleurs. Alors on lâche prise… et on respire…

Inhale… Exhale…

Bon, comme je vous le disais précédemment, les filles sont occupées à leurs cours, il ne me restait plus qu’à trouver moi aussi de quoi agrémenter mes matinées, mes après midi entre le ménage, le repas, la vaisselle, le rangement de la maison… Bref, je tournais en rond…

Alors le matin, après ma méditation, mon petit déjeuner, je me suis mise au sport… Oui oui, pas du sport comme ça à la cool. Du vrai sport j’ai trouvée des vidéos sur YOU TUBE avec des cours donnés par une très jolie blonde. Et bien, ça m’a fait vidé !! J’ai bien ressenti mes muscles, mon corps, bref j’ai bien senti que j’en avais besoin.

Alors tous les matins, c’est mon petit rituel à moi, ce rendez vous avec cette jolie blonde pour me vider, me décharger de mes mauvaises énergies, bref pour me déchaîner !

Il n’y a que quand je vais faire les courses que je ne fais pas mon sport, je vous expliquerais ultérieurement tout mon cérémonial quand je sors et quand je rentre.. Je peux vous assurer que ça me prend un temps fou…

Bon je vous laisse pour aujourd’hui, je vais appeler mes parents. Pour moi, c’est important de prendre des nouvelles de ses proches, alors mes parents, je les appelle tous les jours, pour savoir comment ils vont, pour parler, entendre leur voix, entendre la mienne… pour leur changer les idées, pour me changer les idées…

Allez on se dit à très vite !

XO XO